Conclusion

 

Nous nous sommes demandés

Pourquoi seulement certains bâtiments s'écroulent lors de séismes?

 

Et plus particulièrement comment se fait-il que certains bâtiments soient intacts à coté d’autres en ruine.

Au cours de ce TPE nous avons obtenu des réponses à nos questions, et nous avons compris que la résistance d’un bâtiment à un séisme dépendait de nombreux éléments :

Il y a évidement la qualité de la construction qui permet au bâtiment de résister aux contraintes. Tout d’abord le fait qu’un bâtiment résiste mieux qu’un autre lors d’un séisme dépend de sa conception. Il n’existe pas de construction parfaite pour tous types de  bâtiments, car une construction peut être très bien adaptée à un milieu, et complètement inadaptée à un autre.

Comme nous avons voulu le montrer sur notre site, chaque bâtiment possède une fréquence propre, tout comme le sol sur lequel repose le bâtiment. Lors d’un séisme, les ondes sismiques peuvent à leur arrivée sur le site, avoir des fréquences lentes ou rapides en fonction des structures traversées. Lorsque les fréquences des ondes sismiques font entrer en résonance le sol qui lui-même entre en résonance avec le bâtiment, cela provoque une amplification de l’oscillation du bâtiment, aboutissant souvent à la rupture de celui-ci. Il est donc évident, qu’un bâtiment ayant une fréquence proche ou similaire à celle du sol sur lequel il repose aura beaucoup plus de risque d’être détruit que s’il possède une fréquence éloignée  de celle du sol sur lequel il repose.

Les effets de site sont aussi un facteur très important dans la destruction des bâtiments et peuvent expliquer pourquoi des zones intactes se trouvent à côté de zones complètement détruites. Ce sont eux qui ont provoqué des destructions massives comme le tremblement de terre à Mexico en septembre 1985. Ils sont eux aussi liés à la nature du sol sur lequel repose les bâtiments. La connaissance et la prise en compte de ces effets de site associée à la connaissance du risque sismique régional permettent d’éviter des catastrophes.

Le fait qu'un bâtiment ne soit pas détruit lors d'un séisme est dû à sa bonne construction selon les normes parasismiques, qui prennent en compte la fréquence propre du bâtiment et celle du sol sur lequel il repose, la géologie locale et l'aléa sismique. Ceci explique la présence de quelques bâtiments intacts au milieu des ruines.

 

7 votes. Moyenne 3.86 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×